Des symptômes multiples

J’ai déjà expliqué certains des symptômes de la maladie sur d’autres pages de ce blog. Mais pour que les choses soient bien claires, voilà un topo général qui reprend un à un les symptômes les plus courants chez les malaaaates :

  • Fatigue généralisée
  • Troubles du sommeil
  • Douleurs diffuses et raideurs
  • Hypersensibilté
  • Troubles de l’humeur et anxiété
  • Troubles cognitifs
  • Troubles du système circulatoire
  • Troubles du système digestif et urinaire

Fatigue généralisée :

Vous savez quand vous vous dites « il faut que je fasse ça, ça et ça aujourd’hui » et que vous vous sentez fatigué à l’avance mais que quand vous le faites, finalement c’était pas si terrible ?

Et bien, c’est pas ça.

Pour moi, chaque instant où je fais quelque chose, il y a un petit diable sur mon épaule qui me chuchote à l’oreille « arrête, c’est trop dur pour toi, tu la sens la douleur dans tes bras ? Si tu t’assieds pour te reposer, elle disparaîtra. Alleeeez, abandonne ! Laisse tout tomber, tu sais que tu en as envie. Tu veux juste dormir de toute façon. » MAIS ça a un avantage, ça veut dire que quand j’arrive à me lever tôt pour aller à la poste, puis que je passe faire des petites courses avant d’aller travailler, j’ai l’impression en rentrant chez moi d’avoir accompli un exploit. Je suis Robin des Bois, qui a dépouillé le Sheriff, Lance Armstrong, qui a gagné 60 Tours de France (sans être dopé): la vie est belle, et le repos, doux.

Troubles du sommeil :

Ils peuvent se manifester de plusieurs façon. Soit, vous ne dormez pas. Soit vous dormez non stop sans être reposé. Moi, j’oscille entre les deux. Les raisons d’un sommeil non-réparateur peuvent être multiples : apnée du sommeil, jambes sans repos, crampes musculaires, anxiété. Dans tous les cas, il faut pouvoir essayer de traiter la source, car le sommeil non-récupérateur décuple la douleur (certains disent même que c’est son origine).

Douleurs diffuses et raideurs :

Cest le principe de l‘armure.

Hypersensibilté :

Qu’on se le dise, les fibromyalgiques sont des mutants. Je suis moi-même une superhéroïne en voie de construction. Comment expliquer autrement le fait que n’importe quel stimulus est décuplé ? Evidemment, la transformation n’est pas encore au point, et pour l’instant le bruit, la lumière, le toucher, les odeurs, se transforment en douleur. Mais bientôt, quand tout cela sera arrangé, je suis convaincue que je pourrai voir à travers les murs et entendre un bébé crier à six kilomètres à la ronde. You just wait and see.

12-07-2013 16;58;47

Troubles de l’humeur et anxiété :

On retrouve dans cette catégorie la dépression, la bipolarité et la dysthimie. Perso, je ne connaissais pas cette dernière. C’est une mini dépression. En gros, on doit être patraque pendant au moins deux jours par semaine pendant deux ans. Pendant ces deux jours, on mange trop, ou pas assez; on dort trop, ou pas assez, on a une faible estime de soi, on a du mal à se concentrer et on est un peu pessimiste sur les bords. Diantre! Serais-je dysthimique ? Et si c’est moins que deux jours par semaine ? Et si c’est cinq jours d’affilée et puis ça passe ? On est bon. On est juste un humain avec des hauts et des bas. (ouf)

Troubles cognitifs :

Alors, celui-là il est marrant. C’est le « brouillard cérébral ». C’est celui qui fait que je mets mes clefs dans le frigo, ou que j’oublie des mots comme « café » (« tu sais le truc en poudre brun, amer, qu’on boit pour se réveiller? »). Ca ressemble à de l’alzheimer, mais ce n’est pas de la démence. Ce n’est qu’un état passager d’intense tête dans le postérieur. Les troubles de la concentration peuvent aussi faire partie du package. Dans ces cas-là, je prend un air profond et inspiré, jusqu’à ce que mon cerveau se réveille et c’est ni vu ni connu.

Troubles du système circulatoire :

Fichtre ! En lisant un article sur les symptômes associés de la fibro, je viens de me rendre compte que mon hypotension orthostatique (voir la Genèse) de quand j’étais petite rentre aussi dans la longue liste de ses implications! Décidément. On retient aussi les vertiges, les palpitations, la rétention d’eau et les bleus. Ben ça alors, qu’est-ce que cette maladie ne recouvre pas, franchement ?

Troubles du système digestif et urinaire  :

Ne rentrons pas dans les détails, mais on voit ce que ça recouvre.

Enfin, je tiens à expliquer que tous les patients fibro n’ont pas tous ces symptômes. L’Univers a choisi pour chacun d’entre nous quelques-uns de ceux-ci. Comme au lotto, certains ont eu la chance d’avoir tous les chiffres gagnants, d’autres n’en ont que deux ou trois. Par ailleurs, un symptôme peut apparaître à un moment et disparaître comme il est venu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s